fbpx

Le coaching en marchant ou comment faire un bout de chemin au sens propre comme au figuré

Le coaching en marchant permet à la personne de faire un bout de chemin au sens propre comme au figuré et, offre de nombreux avantages en comparaison à une séance en cabinet.

«  Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher ! » 

H. Bergson, philosophe français

Tout d’abord, en se basant sur le but du coaching qui est d’accompagner la personne :• à aller d’un point A, qui est sa situation actuelle et non satisfaisante,• vers un point B, qui représente sa situation future et désirée,

Un des premiers avantages du coaching en marchant est de permettre au coaché d’effectuer ce trajet, tout en l’effectuant physiquement en marchant à ses côtés.

Lors du coaching en marchant, la posture du coach vis-à-vis du coaché est importante, car je me place sur le côté de la personne, légèrement en retrait, permettant ainsi de laisser pleinement le choix au coaché du rythme de la marche, du chemin emprunté, des points de vue qu’il souhaite explorer, … tout en étant pleinement présente et à l’écoute, et en gardant un œil sur l’environnement et le chemin. 

Le coaching en marchant offre à la fois de la proximité (en marchant côte à côte) et de l’ouverture, car le coaché peut visualiser devant lui toutes les possibilités pour avancer vers son point B et son objectif, sans avoir à me regarder dans les yeux.

De plus, en ces temps où la distanciation sociale est de rigueur, le coaching en marchant est une solution plutôt agréable et safe qui permet de s’aérer et de respirer dans un cadre naturel, car nous le pratiquons en forêt le plus souvent (à l’écart du passage et des lieux trop fréquentés).

Ensuite, cela permet au coaché de sortir de sa zone de référence (= son domicile) et de changer d’environnement, de parler plus librement peut-être que chez elle/lui, tout en étantdans un cadre bienveillant en plein air. Car l’un des premiers bénéfices du coaching en marchant est de rendre la parole au coaché plus aisée en marchant à ses côtés et en ayant très peu de contact visuel lors de la marche. Plusieurs de mes coachés m’ont en effet confié le fait qu’ils m’ont parlé de certaines choses sur eux en marchant qu’ils n’auraient sûrement pas dits en séance en cabinet en étant assis en face de moi.

Puis, le contact avec la nature et la pratique de la marche permettent au coaché de visualiser sa situation sous des angles nouveaux, de diminuer sa radio interne (= mental FM) et d’être à l’écoute de ses ressentis et émotions.

Elle aide à réduire la rumination et permet aussi de favoriser la créativité, et de trouver des solutions nouvelles à sa situation.

La marche maintient aussi le corps en action et, dans une certaine mesure, l’esprit alerte.

Mettre le corps en mouvement lors d’une séance de coaching en marchant permet d’activer une dimension plus intuitive et sensorielle, à la place de mobiliser uniquement la seule partie du cerveau associée au langage.

Ainsi lorsqu’il marche, le coaché est plus vigilant, intuitif et ses sens sont pour la plupart en éveil:

  • Le toucher : en ces temps de distanciation sociale, où nous serrer la main et nous faire une bise n’est pas autorisé, rien n’empêche le coaché de toucher la nature (ex : un arbre, une feuille, …) qui l’entoure lorsque nous marchons ensemble.
  • La vue : En observant la nature, le coaché peut se projeter dans sa situation désirée (en regardant au loin sur le chemin où nous marchons, ou en levant les yeux au ciel). De plus, le coaching en marchant permet l’utilisation de métaphores liées au cheminement que le coaché peut faire dans sa vie personnelle ou professionnelle. On retrouve en effet dans la marche toute la symbolique de : aller de l’avant, repartir du bon pied, faire le tour de la question, marcher sur son chemin, atteindre ses objectifs, …
  • L’odorat : le long des chemins où nous marchons et échangeons, le coaché peut s’arrêter pour réfléchir et accueillir les odeurs qui proviennent des fleurs, de la végétation et des arbres qui l’entourent.
  • L’ouïe : Le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les arbres, la pluie qui perle sur ses vêtements, sont autant de sons qui amènent le coaché à être pleinement présent dans l’instant et, qui l’aident à se déconnecter du mental et à diminuer ses ruminations.

Enfin, lorsque nous marchons ensemble, côte à côte sur ce chemin, le coach et le coaché se mobilisent dans la même direction vers l’objectif du coaché afin qu’il se rapproche de plus en plus de son point B, défini au départ, jusqu’à l’atteindre.

Note : Je propose le coaching en marchant essentiellement à Bruxelles et en forêt de Soignes, près du Rouge-Cloître et également au parc du Château de la Hulpe, mais aussi dans les parcs de Bruxelles pour ceux ou celles qui ne peuvent pas se déplacer jusqu’à la forêt.

Cet article a suscité votre intérêt pour le coaching en marchant ? Vous aimeriez le tester ?

Contactez-moi, je serai ravie de faire un bout de chemin avec vous et de vous accompagner, en marchant, sur votre chemin de vie. 

Vous aimez cette article ? partagez-le

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Envie d’en savoir plus et d’en discuter ?

Je vous offre un appel gratuit ou une rencontre virtuelle de 30 minutes, pour que nous en discutions, fassions plus ample connaissance et pour vous permettre d’évaluer si mes services correspondent à vos besoins.

Inscrivez-vous à ma newsletter, j’offre à ma communauté des inspirations et des outils gratuits tous les mois.

Me joindre

+32 4 70 50 19 59

Cabinet

CentrEmergences
Rue Froissart, 5
1040 Bruxelles Belgique

© 2021 Anne Body